Mérule expert
ANALYSE DIAGNOSTIC EXPERTISE FORMATION RECHERCHE
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Champignons mycorhizés
LES MYCORHIZES A VESICULES ET ARBUSCULES CHEZ LA VIGNE
MYCORHIZES DE LA VIGNE ET DU PERSIL
DIFFERENTS TYPES DE MYCORHIZES
Les mycorhizes Une fascinante biocénose
Mycorhizes à arbuscules
Mycorhize et horticulture (y compris la vigne)
Mycorhizes alliances vitales
Ectomycorhize
Vign_Mycorhizes_Tricholoma_caligatum_7
Mycorhize sur racines
Vign_Mycorhize_2
Mycorhizes et parasites de la vigne
Vign_Geosiphon_pyriformis_Glomeromycetes_mycorhize

Le laboratoire mycologique de la SEMHV est en capacité d'analyser les champignons de la vigne.

   1, soit les champignons mycorhizés

   2, soit les champignons parasites.

  

 

 

 

 


1 - les champignons mycorhizés sont des champignons qui vivent en symbiose avec la vigne. Ils apportent l'eau, les minéraux et antibiotiques indispensables au bon développement de la vigne (Vitis vinifera).

2 - les champignons parasites sont des champignons lignivores qui vivent aux dépends de la plante vivante. Ils sont considérés comme des maladies cryptogamiques de la vigne.

Les endomycorhizes
Vign_arbuscule_bl-6d55b

Les mycorhizes sont des organes mixtes situés sur les racines des végétaux, formés par la juxtaposition de deux types d’organismes : la plante supérieure (vigne) et les filaments mycéliens souterrains du champignon (hyphes).

Dans les endomycorhizes, les filaments mycéliens souterrains du champignon (hyphes) ne forment pas de manchon autour de la racine mais franchissent les parois des cellules racinaires, d’où leur nom, « endomycorhize », qui traduit la présence du champignon à l’intérieur des cellules de la plante-hôte. Les endomycorhizes à vésicules et arbuscules forment le type dominant qui intéresse plus de 80 % des espèces de plantes vertes, dont la vigne Vitis vinifera.

Les endomycorhizes sont produits par des champignons primitifs (zygomycètes) qui ne présentent pas d’organes différenciés plus gros que des spores émises dans le sol à partir du mycélium externe. Elles ne sont pas visibles à l’oeil nu et généralement ignorées des non-spécialistes. L’observation au microscope, permet de voir à l’intérieur de la racine le mycélium et les formations qui sont à l’origine du nom de ce type de mycorhizes : les vésicules (organes de réserve) et les arbuscules (ramification intracellulaire où se font les échanges entre la plante et le champignon). Beaucoup de plantes de nos régions tempérées telle que la vigne ont des endomycorhizes.

Dans les ectomycorhizes, les filaments mycéliens souterrains du champignon (hyphes) entourent la racine pour former un manteau fongique (Un manchon autour des racines ). Ils pénètrent entre les cellules de la racine en formant un réseau d’où les filaments partent explorer le sol. C’est le manteau, visible à l’oeil nu ou à la loupe après arrachage des plants, qui fait que les ectomycorhizes sont les seules à être visibles à l’oeil nu. Les ectomycorhizes sont dues à des ascomycètes et basidiomycètes supérieurs qui produisent des sporophore ou « champignons » bien connus dans nos forêts.  


Les types de Mycorhizes (Les gentils)
Vign_Mycorhizes_Tricholoma_caligatum_5_P_
L’endomycorhize à arbuscules, apparue il y a environ 450 millions d’années, concerne environ 80 % des plantes (environ 200 000 espèces). Dans cette forme de mycorhize, les hyphes, filaments constituant l’appareil végétatif (non reproducteur) des champignons, issus du sol, pénètrent à l’intérieur des cellules des racines.C'est le cas pour la vigne, avec les principales espèces connues, comme Glomus constrictum.
 
L’ectomycorhize, apparue il y a sans doute 180 millions d’années, concerne environ 10 % des plantes, principalement des espèces d’arbres des forêts tempérées. Contrairement à l’endomycorhize, les hyphes 
se développent autour des cellules des racines mais n’y pénètrent pas.
 
L'endomycorhize éricoïde, apparue il y a environ 140 millions d’années, concerne uniquement les plantes éricacées (comme les bruyères, le rhododendron, la myrtille). Cette mycorhize se retrouve également à l’intérieur des cellules des plantes.
 
La mycorhize associée aux orchidées est une forme de mycorhize qui concerne uniquement les orchidées, et qui est sans doute apparue avec elles il y a environ 110 millions d’années.
Glomus constrictum
Vign_Glomus-constrictum

Glomus constrictum.

(A) Groupe de spores matures (50X).

(b, c) Spores individuelles (100X).

(d) Détail des couches de la paroi des spores, montrant les restes de L1 (200X).

(e) Détail de la paroi des spores détruite par la pression, montrant une seule couche (400X).

(f) Détail du point d'insertion de l'hyphe de levage, montrant la caractéristique de constriction typique de cette espèce (1000X).

Créer un site avec WebSelf
SEMHV © 2016