Mérule expert
ANALYSE DIAGNOSTIC EXPERTISE FORMATION RECHERCHE
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Petite vrillette
Vign_Petite_vrillette

Annobium punctatum

Caractéristiques :

Insecte : de 2,5 à 6 mm de longueur, brun foncé à noir, tête capuchonnée, élytres portant des rangées de points.

Larve : de 4 à 6 mm de longueur, allure de vers blanc, blanc jaunâtre, partie thoracique dotée de trois paires de pattes bien discernables.

Envol - génération : avril à août. Durée du développement de la larve : de 8 à 36 mois, voire même jusqu’à dix ans si les conditions sont défavorables.

Essences attaquées : résineux et feuillus, de préférence l’aubier. Le bois de coeur n’est attaqué qu’en cas d’attaque préalable d’humidité ou par les champignons lignivores.

Dommages causés : orifices d’envol circulaires à arêtes acérées de 1 à 2 mm de largeur.

Importance économique : c’est le plus courant parasite s’attaquant aux biens culturels (sculptures, tableaux). Attaques fréquentes d’escaliers et de sols en bois. Les dommages aux bois de construction sont de moindre importance.

Grosse vrillette
Vign_Grosse_vrillette

Xestobium (Anobium) rufovillosum  - Horloge de la mort

Caractéristiques :

Insecte : de 5 à 8 mm de longueur, espèce indigène, brun foncé, aspect pie en raison d’une "chevelure" jaune rouge gris sur la tête et les élytres.

Larve : jusqu’à 10 mm de longueur, allure de vers blanc, blanc jaunâtre, ressemble à la larve de la petite vrillette, mais en notablement plus grand.

Envol - génération : avril et mai. Durée du développement de la larve : de 3 à 6 ans, voire même jusqu’à dix ans si les conditions sont défavorables.

Essences attaquées : surtout le bois de chêne ancien, mais aussi d’autres feuillus (bouleau, aulne, orme) et plus rarement les résineux.

Dommages causés : orifices d’envol de 2 à 3,5 mm de largeur. On remarque la cellule larvaire plate et lenticulaire.

Importance économique : très répandue en Angleterre depuis des années, plus rare en France, récemment en Hollande et rare en Suisse.

Lyctus brun
Vign_lyctus_brunneus

Lyctus brunneus

Caractéristiques :
Insecte : de 2,5 à 8 mm de longueur, corps très mince de rouge à brun rouge, tête généralement plus foncée, rangées de points sur les élytres.


Larve : jusqu’à 6 mm de longueur, en forme de vers blanc, blanc ivoire, partie thoracique dotée de 3 paires de pattes bien discernables.


Envol - génération : Avril à juillet. Durée d’une génération : un an en règle générale.
Essences attaquées : Feuillus et bois exotiques à forte teneur en amidon (koto, limba, abachi, chêne, frêne).
Dommages  : Les orifices d’envol mesurent de 0,8 à 1,5 mm et sont légèrement biseautés.


Les galeries d’alimentation sont rebouchées avec la sciure, de ce fait l’attaque n’est souvent décelée que tardivement et l’on ne s’en aperçoit pas lors du travail du bois.


Importance économique : Le bois peut être totalement détruit car plusieurs générations s’attaquent successivement au même bois. Les dommages se localisent principalement sur les portes et entourages de portes.

Capricorne
Vign_Capricorne

Hylotrupes bajulus


Caractéristiques :


Insecte : femelle de 10 à 25 mm de longueur, mâle de 8 à 15 mm. Corps plat noir, partiellement brun foncé. Les élytres du capricorne sont typiquement pourvues de petites taches gris blanc de poils très fins.


Larve : de 15 à 30 mm de longueur, blanc ivoire, corps plus large à la tête qu’à l’abdomen. Les trois paires de pattes sur le thorax sont à peine discernables.


Envol - génération : de juin à août. Longévité de l’insecte : 25 jours environ. Longévité de la larve : de 2 à 8 ans en fonction de la température ambiante et de la valeur nutritive du bois.


Essences attaquées : résineux construits (épicéa, sapin, pin, mélèze, etc.), pratiquement seul l’aubier est attaqué.
Dommages causés : orifices d’envol ovales de 3 x 7 mm environ. On perçoit souvent sur la surface du bois les galeries d’alimentation sous-jacentes dans le sens des fibres. Comme il n’y a pas d'expulsion de sciure, l’attaque est souvent décelée tardivement.


Importance économique : susceptible de provoquer de très graves dommages aux charpentes et constructions en bois. Le capricorne des maisons pourrait bien être le pire nuisible technique du bois en Europe centrale.

Termite à cou jaune
Vign_termite_Kalotermes_flavicollis

Kalotermes flavicollis ou Termite à cou jaune.


Caractéristiques :


Couple royal :
ailés - Ouvrière : sans ailes - Soldat : sans ailes
Essences attaquées : presque toutes les essences de bois ; seul le bois de cœur du teck semble ne pas être attaqué.

Dommages causés : ce sont essentiellement les couches tendres de bois initial qui sont rongées alors que les parties en bois final sont laissées intactes pour servir d’armature.

Importance économique : c’est le plus important parasite du bois dans le monde. En Europe, on le trouve surtout dans l’espace méditerranéen, mais aussi dans la région parisienne. Mais ce termite impacte peu le bois du bâti.

Les colonies de Kalotermes comportent quelques centaines d’individus, ce sont des termites de bois sec, ils n’aimeraient pas les bois déjà dégradés par les champignons ? (mais nous avons le cas du Luxembourg, où des termites du genre Kalotermes se sont développés dans la carie provoquée par un champignon, le Ganoderma resinaceum, de surcroît dans le tronc d’un Camphrier pourtant réputé pour faire fuir les termites !!!). Les bois attaqués par les Kalotermes se reconnaissent à la présence de vermoulures, qui sont absentes dans les bois attaqués par les Reticulitermes. De part leur nombre restreint et leur mode de vie, ils ne font que très peu de dégâts aux habitations qu’ils n’envahissent pas.

RETICULITERME SP
Vign_Reticuliterme_sp

En France, on trouve cinq espèces de termites (et une sous-espèce supplémentaire) appartenant aux genres Reticulitermes. Certaines de ces espèces se trouvent aussi en Belgique, au Luxembourg et en Suisse dans les grandes villes.

  • Reticulitermes flavipes (=Reticulitermes santonensis), le termite de Saintonge (Ouest de la France jusqu’à Paris dans les habitations, les bacs à fleurs en bois, les arbres morts etc)
  • Reticulitermes grassei (Sud-Ouest de la France, Portugal et Espagne sauf Nord-Est)
  • Reticulitermes banyulensis, le termite de Banyuls (Ouest du pourtour méditerranéen en France et Nord-Est de l’Espagne)
  • Reticulitermes lucifugus, le termite lucifuge(moitié est du littoral méditerranéen et Italie)
  • Reticulitermes lucifugus corsicus, le termite lucifuge corse (en Corse et Sardaigne)
  • Reticulitermes urbis (très localisée, Sud-est de la France)

Elles sont redoutables pour le bâti

Carte termites
Vign_carte_termites
Vign_x1
Vign_x2
Vign_x3
Vign_x4
Grosse vrillette
Vign_degats-grosse-vrillette
Dégât du à la grosse vrillette
Petite vrillette
Vign_larve-petite-vrillette
Larve de Petite vrillette
Créer un site avec WebSelf
SEMHV © 2016